L’une des questions les plus fréquentes que se posent les gens est probablement de savoir comment savoir si quelqu’un prend un joint de cannabis.


Les symptômes de la consommation de cannabis varient d’une personne à l’autre, mais les principaux symptômes incluent des variations dans les expériences sensorielles, une forte envie de consommer, une perte d’intérêt pour les activités habituelles, et la présence de signes physiques inhabituelles


Symptômes fréquents d’un fumeur de joint de cannabis :

SymptômeDétails
Forte envie de consommerSigne principal caractérisé par un désir intense de fumer du cannabis, pouvant amener à sacrifier d’autres engagements​​.
Perte d’intérêt pour les activitésPriorisation de la consommation de cannabis au détriment d’autres aspects de la vie, réduction des activités autrefois plaisantes​​.
Perte de concentrationDifficulté à maintenir une conversation normale, à rester concentré sur un sujet, dérivation vers des sujets non pertinents​​.
Possession d’objets liés à la consommationPrésence d’objets tels que du papier à rouler, des pinces, des grinders, etc​​.
ParanoïaComportements incluant des pensées suspectes et des sentiments de persécution​​.
Symptômes de sevrageIrritabilité, troubles du sommeil, diminution de l’appétit, agitation

Les effets de la consommation de cannabis

Chaque personne peut ressentir différents effets

Les effets varient considérablement d’une personne à l’autre.

Pour certaines personnes, l’impact peut être minime et les laisser simplement détendus.

D’autres peuvent avoir des expériences de perception sensorielle.

Si de nombreuses personnes consomment du cannabis parce qu’il leur permet d’éprouver des sensations agréables, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Certaines personnes éprouvent de l’anxiété, un sentiment de panique, de la paranoïa ou des hallucinations lorsqu’elles en consomment.

Si une personne ingère du cannabis dans des aliments ou des boissons, il lui faut généralement plus de temps pour en ressentir les effets, car le processus de passage dans le sang par l’estomac est plus lent que par les poumons.

Si vous constatez des signes tels que des yeux rouges, des temps de réaction retardés et une augmentation de l’appétit chez une personne, il est possible qu’elle prend du cannabis.

Les signes fréquentes suite à la prise d’un joint de cannabis

Il existe des signes à surveiller qui suggèrent qu’une personne prend du cannabis.

Les symptômes suivants peuvent aider à reconnaitre un fumeur de joint de cannabis :

Une forte envie

L’un des principaux signes est une forte envie de fumer un joint de cannabis.

L’envie d’une personne peut être si forte, par exemple, qu’elle sacrifierait d’autres engagements afin d’acquérir et d’en consommer

Perte d’intérêt pour les activités

Une personne qui a prit un joint de cannabis donnera la priorité à sa consommation par rapport à d’autres aspects de sa vie.

Elle réduira probablement les activités qui lui procuraient auparavant de la joie ou s’en désintéressera complètement.

Si une personne est dépendante, elle peut avoir du mal à maintenir des relations saines avec ses amis et sa famille si elle se retire de la vie sociale pour fumer et rouler un joint.

En outre, la dépendance a été associée à un manque de motivation.

Une personne dépendante peut manquer de motivation pour s’engager dans des activités, poursuivre des objectifs ou assumer ses responsabilités.

Perte de concentration lors d’une conversation

Une personne qui a prit un joint a du mal à tenir une conversation normale.

Elle n’est pas en mesure de rester concentrée sur le sujet de la conversation.

Elle peut dériver vers d’autres sujets qui n’ont rien à voir.

Possession d’objets liés à la consommation de cannabis

Si une personne possède un de ces objets, vous pouvez en déduire qu’il consomme du cannabis

Recherchez des objets tels que du papier à rouler, des pinces, des grinder ou d’autres objets utilisés pour fumer ou stocker de la fleur de cannabis.

Paranoïa

Surveillez les comportements qui incluent des pensées suspectes et des sentiments selon lesquels « tout le monde est là pour m’attraper ».

Des symptômes de sevrage

Si une personne fume fréquemment du cannabis et présente des symptômes de sevrage à l’arrêt de la consommation, elle peut être considérée comme dépendante..

Les symptômes de sevrage sont généralement légers, atteignent leur maximum au cours de la première semaine suivant l’arrêt de la consommation et peuvent durer jusqu’à deux semaines :

  • Irritabilité
  • Troubles du sommeil
  • Diminution de l’appétit
  • Agitation

Pour se débarasse de ces symptômes de sevrage, prennez plutôt des joints CBD ou des des produits à base de CBD qui aident également à ne plus consommer du cannabis avec du THC, le cannabinoïde responsable de l’effet psychoactif :


Lisez également : CBD : Dépendance et addiction – ce que vous devez savoir

Une tolérance accrue

Lla tolérance se produit lorsque, avec le temps, une personne n’est plus en mesure d’obtenir les effets désirés en fumant la même quantité de joints.

Elle aura besoin d’une plus grande quantité pour obtenir ces effets.

Un signe de dépendance au cannabis est une tolérance accrue.

En d’autres termes, plus une personne en consomme, plus elle aura besoin d’en consommer à mesure que son corps s’y désensibilise.

Poursuite de la consommation malgré les conséquences négatives

Si une personne est dépendante de l’herb, elle peut se rendre compte que sa consommation l’affecte physiquement, mentalement et émotionnellement.

Des études ont montré que certaines de ces conséquences sont les suivantes :

D’autres signes physiques de la prise de joint de cannabis

  • Yeux rouges (yeux d’herbe)
  • Paupières tombantes
  • Troubles de l’élocution ou retard d’élocution
  • Se répéter
  • Être anormalement heureux et joyeux
  • Voir ou entendre des choses qui n’existent pas
  • Incohérence
  • Temps de réaction retardé
  • Semblent confus
  • Mauvaise coordination – ils peuvent se balancer, trébucher ou se heurter à des objets.
  • Sentir l’herbe : le cannbis a une odeur très particulière et la fumée s’accroche aux vêtements et aux cheveux

Combien de temps dure l’état de psychoactivité ?

Encore une fois, les effets dépendent d’une personne à une autre

L’état psychoactif provoqué par le joint de cannabis peut généralement durer jusqu’à quelques heures.

En général, la durée dépend du niveau de tolérance de l’utilisateur, de la puissance particulière de la variété .

Même si l’effet ne dure que quelques heures, le cannabis peut rester dans l’organisme pendant des jours, voire des mois après la dernière consommation, selon le test utilisé.

Pou éviter d’échouer à un test de dépistage de drogue, opter pour des produits sans THC qui vous permettent de sentir les effets relaxants sans l’effet psychoactif :

Il est important d’observer attentivement les signes comportementaux, physiques et psychologiques pour identifier si une personne a fumé un joint de cannabis.

Cette compréhension approfondie est cruciale pour orienter efficacement les efforts de prévention et de prise en charge des personnes affectées.


Achetez maintenant le meilleur CBD que nous avons sélectionné pour vous sentir mieux et/ou pour offrir du bien être à vos proches :

Cet article est utile ? Notez le :
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}