Le « green out » est un phénomène peu connu mais significatif associé à la consommation excessive de cannabis.

Caractérisé par une intense anxiété, des vertiges et parfois des nausées, il représente un revers potentiel de l’usage de cette substance.

Cet article explore les causes et les mécanismes du « green out », les moyens de le prévenir et de le gérer, et souligne l’importance d’une consommation responsable de cannabis.


Le « green out », un effet indésirable de la consommation excessive de cannabis, se caractérise par une anxiété intense, des vertiges et des nausées. Il est principalement causé par une surdose de THC, le principal composant psychoactif du cannabis.


Facteurs de Risque du « Green Out »:

FacteurImpact
Doses élevées de THCAugmente la probabilité de « green out ».
Consommateurs novices ou occasionnelsMoins de tolérance au THC.
Consommation concomitante d’alcool ou d’autres substancesPeut intensifier les effets indésirables.
Vulnérabilité individuelleCertaines personnes sont plus sensibles.

Le Cannabis : Généralités et Effets Psychotropes

Le cannabis contient plus de 100 cannabinoïdes, des composés chimiques qui agissent sur le système nerveux central.

Composition chimique du cannabis

Le cannabis contient plus de 100 cannabinoïdes, des composés chimiques qui agissent sur le système nerveux central.

Le THC (tétrahydrocannabinol) est le plus connu pour ses effets psychoactifs, tandis que le CBD (cannabidiol) est réputé pour ses bénéfices thérapeutiques sans altérer la conscience.

Ces cannabinoïdes interagissent avec le système endocannabinoïde du corps pour produire divers effets physiologiques et psychologiques.

Effets généraux sur le cerveau et le corps

Le THC se lie aux récepteurs cannabinoïdes dans le cerveau, ce qui peut altérer l’humeur, la perception et le comportement. Les effets incluent la relaxation, l’euphorie, des modifications sensorielles, mais aussi des réactions négatives comme l’anxiété et la paranoïa.

Sur le corps, le cannabis peut réduire la douleur, relaxer les muscles et influencer l’appétit et le sommeil.

Les effets à long terme restent sujets à des études continues, notamment sur la santé mentale et cognitive.

L’usage médical vs récréatif

L’usage médical du cannabis est légalisé dans de nombreux pays pour traiter des conditions telles que la douleur chronique, la sclérose en plaques, et certaines formes d’épilepsie.

À l’opposé, l’usage récréatif se réfère à la consommation de cannabis pour le plaisir, la détente ou des fins sociales.

La distinction entre les deux usages est importante, car les objectifs, la réglementation, et les potentiels risques pour la santé varient considérablement.

Comprendre le “Green Out”

Les cannabinoïdes, principalement le THC, peuvent affecter l’équilibre des neurotransmetteurs dans le cerveau.

Description et symptômes du « green out »

Le « green out » se réfère à une réaction négative aiguë après la consommation de cannabis, souvent liée à une surconsommation.

Les symptômes incluent des sensations de vertige, des nausées, des sueurs froides, un sentiment de paranoïa ou d’anxiété intense, et parfois des vomissements.

Bien que généralement passager et sans danger à long terme, il peut être une expérience désagréable et effrayante pour l’individu.

Mécanismes biologiques impliqués

Les cannabinoïdes, principalement le THC, peuvent affecter l’équilibre des neurotransmetteurs dans le cerveau.

Lors d’une surdose, le système endocannabinoïde est submergé, ce qui perturbe la fonction normale du cerveau et peut conduire à un « green out ».

Les effets physiologiques incluent une modification de la pression sanguine et de la fréquence cardiaque, contribuant aux symptômes physiques ressentis.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque pour le « green out » comprennent la consommation de doses élevées de THC, surtout chez les utilisateurs occasionnels ou novices.

La consommation concomitante d’alcool ou d’autres substances peut également augmenter la probabilité et la sévérité du « green out ».

La vulnérabilité individuelle joue un rôle, avec certaines personnes étant plus sensibles aux effets du cannabis que d’autres.

L’Effet de Panique Associé à la Consommation de Cannabis

L’Effet de Panique Associé à la Consommation de Cannabis

Réaction psychologique et physiologique de panique

L’effet de panique associé à la consommation de cannabis est une réaction intense qui peut survenir lorsque les utilisateurs absorbent plus de THC que leur corps ne peut tolérer.

Psychologiquement, cela peut se manifester par une peur irrépressible, un sentiment de mort imminente, ou une perte de contrôle.

Physiologiquement, l’individu peut expérimenter une accélération du rythme cardiaque, une hyperventilation, et une transpiration excessive.

Ces symptômes sont souvent le résultat d’une activation aiguë du système de réponse au stress de l’organisme, le système sympathique.


Les témoignages d’utilisateurs ayant expérimenté un effet de panique soulignent souvent l’intensité et l’imprévisibilité de l’expérience.

Des études de cas médicaux ont documenté des épisodes où les consommateurs de cannabis ont été admis aux urgences, croyant vivre une crise cardiaque ou un autre événement médical grave, alors qu’il s’agissait d’une réaction de panique.

Ces récits personnels et cliniques contribuent à une meilleure compréhension de la variabilité des réactions individuelles au cannabis.

La première fois que j’ai fait un ‘green out’, c’était totalement inattendu. J’ai commencé à me sentir très anxieux, mon cœur battait si fort que je pouvais l’entendre dans mes oreilles. J’ai eu des vertiges et j’ai cru que j’allais m’évanouir. C’était terrifiant, j’étais convaincu que j’avais besoin d’une aide médicale urgente. Mais après une heure et l’aide de mes amis pour me calmer, les symptômes ont commencé à s’estomper.

Alex, 29 ans

Statistiques et recherche

La recherche sur les effets du cannabis est complexe en raison de la variabilité des variétés , des dosages et des méthodes de consommation.

Les statistiques indiquent cependant que les épisodes de panique sont parmi les effets indésirables les plus couramment rapportés, en particulier chez les nouveaux utilisateurs et ceux qui consomment des variétés de cannabis à forte teneur en THC.

La recherche continue d’étudier ces réactions pour mieux comprendre les mécanismes sous-jacents et pour informer les consommateurs sur les pratiques de consommation sûres.

Prévention et Gestion du “Green Out”

panique cbd
Les effets du cannabis est complexe en raison de la variabilité des variété

Conseils pour la consommation responsable

  1. Commencez avec de petites doses : Si vous êtes novice ou peu habitué à la consommation de cannabis, commencez avec de petites quantités pour éviter de surcharger votre système. Les experts recommandent de « start low and go slow » (commencer doucement et aller lentement) pour minimiser les risques.
  2. Connaître ses limites : Apprenez à connaître votre tolérance personnelle au THC et respectez-la. Ne vous sentez pas obligé de suivre le rythme des autres, car la tolérance au cannabis varie considérablement d’une personne à l’autre.
  3. Choisissez des souches à faible THC : Optez pour des variétés de cannabis avec un faible taux de THC si vous préférez des effets plus doux et moins susceptibles de provoquer un « green out ». Les variétés riches en CBD peuvent également être un choix judicieux pour ceux qui cherchent à éviter les effets psychoactifs indésirables.
  4. Évitez la consommation excessive : Évitez de consommer de grandes quantités de cannabis en peu de temps. Espacer vos doses peut aider à prévenir les réactions indésirables, car le THC peut s’accumuler dans le corps avec le temps.

Techniques de gestion de la panique et de l’anxiété

  • Respiration profonde : En cas de panique, pratiquez la respiration profonde en inspirant lentement par le nez et en expirant par la bouche. Cela peut aider à calmer l’anxiété et à normaliser la respiration.
  • Changez d’environnement : Si vous vous sentez anxieux, changez d’endroit pour vous distraire et vous détendre. Sortez prendre l’air frais si possible, ou trouvez un endroit calme où vous vous sentez en sécurité.
  • Rassurez-vous : Rappelez-vous que l’effet de panique est temporaire et qu’il finira par disparaître. Essayez de vous rassurer en vous disant que vous êtes en sécurité, et que les symptômes ne sont pas permanents.
  • Évitez la surstimulation : Éteignez la musique forte, la télévision ou les lumières vives pour réduire la surstimulation qui peut aggraver la panique. Créez un environnement apaisant pour vous-même.

Quand chercher de l’aide médicale

Si les symptômes du « green out » persistent ou s’aggravent malgré les efforts pour les gérer, il est important de chercher une aide médicale.

Les signes à surveiller incluent une fréquence cardiaque extrêmement rapide, une pression artérielle élevée, des vomissements persistants, ou si vous avez des antécédents de problèmes cardiaques ou de santé mentale.

Ne sous-estimez pas la gravité de la situation, et n’hésitez pas à appeler les services d’urgence si nécessaire.

La prévention et la gestion du « green out » sont essentielles pour une expérience de consommation de cannabis positive et sécuritaire. Suivre ces conseils peut aider à minimiser les risques et à maximiser les bénéfices potentiels de cette plante.

Conclusion

En résumé, le « green out » et les effets de panique liés à la consommation de cannabis sont des phénomènes réels qui peuvent affecter les utilisateurs.

Cependant, avec une compréhension appropriée des risques, une consommation responsable et la connaissance des techniques de gestion de la panique, il est possible de minimiser ces effets indésirables.

La recherche continue, l’éducation et la réglementation sont essentielles pour garantir que la consommation de cannabis se déroule de manière saine et éclairée.

Achetez maintenant le meilleur CBD que nous avons sélectionné pour vous sentir mieux et/ou pour offrir du bien être à vos proches :

Cet article est utile ? Notez le :
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}