Un psychotrope, une substance ou un produit chimique, influence l’état du système nerveux central chez un individu qui l’utilise.

En consommant des psychotropes, on observe des changements dans la perception, les sensations, l’humeur, la conscience, ainsi que d’autres aspects comportementaux et psychologiques.

Le terme « psychotrope » est couramment utilisé dans les textes de conventions internationales et a été adopté dans les législations de plusieurs pays.

Cependant, sa définition précise continue de susciter des discussions


Un psychotrope ou un produit psychoactif est une substance chimique qui agit sur le système nerveux central, modifiant la perception, l’humeur, la conscience, et d’autres fonctions psychologiques ou comportementales


Effets des Principaux Psychotropes et Produits Psychoactifs

CatégorieExemplesEffets sur le Système NerveuxUtilisations Communes
StimulantsCaféine, Cocaïne, AmphétaminesAugmente l’activité, l’éveil, l’énergieLoisir, amélioration de performance
DépresseursAlcool, Benzodiazépines, BarbituriquesRéduit l’activité, induit la relaxationMédical, réduction du stress
HallucinogènesLSD, Psilocybine, DMTAltère la perception, crée des hallucinationsExploration spirituelle, loisir
OpioïdesMorphine, Héroïne, OxycodoneSoulagement de la douleur, euphorieMédical, abus récréatif
CannabinoïdesCannabis, THC, CBDRelaxation, altération de la perceptionMédical, récréatif

Psychotrope, psychoactif : de quoi s’agit-il ?

Psychotrope
Psychotrope : Substance influençant l’esprit ou le comportement.

Le terme « psychotrope » trouve son origine étymologique dans une expression signifiant “qui influence l’esprit ou le comportement”.

D’après J. Delay, une substance psychotrope est définie comme étant capable de changer l’activité mentale, sans spécifier la nature de cette modification.

Mais quelle est l’origine de ces substances et comment se sont-elles intégrées dans nos sociétés, nos économies et nos cadres légaux ?

Vivez une expérience apaisante avec nos produits CBD non psychoactif :

L’attrait des effets psychotropes : pourquoi consommer ces substances ?

Psychoactif
Psychoactif : Produit agissant sur le cerveau, modifiant la perception.

Les substances psychotropes, présentes dans la nature depuis des époques anciennes, sont utilisées pour des raisons variées telles que le loisir, la thérapie, l’amélioration des performances, ou des fins spirituelles.

À travers l’histoire humaine, la plupart des civilisations ont utilisé des substances psychotropes pour des raisons variées telles que la spiritualité, la divination, la médecine ou le loisir.

Ces produits, naturellement présents dans certains champignons, plantes ou venins, existent depuis des temps immémoriaux.

Les raisons de consommer des psychotropes sont diverses, parmi lesquelles :

• La consommation récréative, visant à modifier intentionnellement le comportement ou la conscience ;

• L’utilisation thérapeutique, pour gérer la douleur, stimuler ou soigner des troubles psychiatriques ou neurologiques ;

• L’amélioration des performances physiques ou intellectuelles ;

• Des fins spirituelles, utilisées comme enthéogènes ;

• La consommation involontaire, par exemple dans le cadre d’un sérum de vérité.

Il est crucial de souligner que l’usage répété de nombreuses substances psychotropes peut conduire à une dépendance physique ou psychologique, à l’instar de l’alcool ou des opiacés.

L’arrêt de substances addictives peut entraîner divers symptômes, comme le syndrome de sevrage.

En cas d’usage prolongé et répété, une accoutumance peut se développer (cela varie selon la substance et l’individu), l’organisme s’habituant progressivement à cette substance.

De plus, l’effet psychotrope ressenti peut parfois être désagréable, dépendant de la sensibilité de l’utilisateur, comme lors d’un « bad trip ».

Rejoignez la révolution du bien-être avec nos fleurs CBD :

Les substances psychotropes

Psychotrope : Médicament affectant l’activité mentale et l’humeur.

Les substances psychotropes, existant depuis longtemps, évoluent constamment avec l’apparition annuelle de nouvelles substances, influençant les tendances de consommation, la classification et la réglementation.

Les psychotropes, traditionnellement classés en catégories principales en fonction de leurs effets et des risques associés, incluent maintenant d’autres types comme les entactogènes, le THC, et les opioïdes.

Nous nous concentrerons ici sur les catégories principales :

  • Les dépresseurs : Ces substances réduisent l’activité du système nerveux central, le rythme cardiaque, la température corporelle, et le fonctionnement global du corps. Bien qu’elles puissent procurer bien-être et calme, elles peuvent aussi causer des vomissements, des pertes de conscience, voire pire. Cette catégorie inclut l’alcool et le GHB.
  • Les stimulants : Ces substances augmentent l’activité du système nerveux central, le rythme cardiaque, la température et la vitalité du corps. Elles entraînent une hausse de l’énergie, de l’euphorie et de la vivacité. Si certains stimulants, comme la caféine, présentent peu de risques de surdose et de dépendance, d’autres, tels que la cocaïne ou la méthamphétamine, sont nettement plus risqués.
  • Perturbateurs et Hallucinogènes : Altération de la Perception et des Sens Ces substances modifient la perception de la réalité et affectent les sens, spécialement la vision et le toucher, pouvant même induire des hallucinations. Parmi les effets secondaires, on note une désorientation et une augmentation de l’estime de soi suite à l’utilisation de ces psychoactifs.
  • Dépendance Psychologique et Risques Variés Bien que certains produits comme le DMT ou les champignons magiques puissent mener à une dépendance psychologique, d’autres substances plus fortes, telles que le LSD, sont considérées comme ayant un faible potentiel de dépendance, selon les informations du site gouvernemental « Drogue info service ». Malgré cela, les risques de bad trip restent présents.
  • Classification des Psychotropes : Un Consensus Difficile Initialement désignés sous le terme « drogues », les psychotropes ont fait l’objet de nombreuses tentatives de classification visant à les catégoriser en fonction de leurs effets, de leur dangerosité et selon des perspectives médicales et juridiques. Cependant, la logique derrière ces classifications et la dangerosité des produits ne sont pas les seuls éléments pris en compte dans l’élaboration des lois les concernant.

Évolution du Concept de Toxicomanie et Classification des Drogues

Psychoactif
Psychoactif : Substance modifiant les fonctions cognitives ou l’affect.

Le concept de toxicomanie, élaboré au début du XXe siècle par des pharmacologues et des psychiatres, englobait initialement des termes comme :

  • la cocaïnomanie,
  • la morphinomanie,
  • et l’étheromanie,

soulignant le caractère passionnel et toxique de ces substances.

Popularisation et Changements de Signification

La popularisation du terme « drogue » s’est accélérée dans les années 1970

C’est à cette époque que le président Reagan déclare la guerre contre la drogue.

Aujourd’hui, le terme englobe à la fois les substances licites comme l’alcool et le tabac, et illicites telles que le cannabis, la cocaïne, et l’héroïne.

Drogues ‘Dures’ et ‘Douces’ : Une Distinction Contestée

La distinction entre drogues « dures » et « douces » a été utilisée même dans la communauté scientifique. Une étude de 2017 analysant 128 articles scientifiques a classé l’alcool, le tabac et les cannabinoïdes comme « drogues douces », tandis que les autres substances étaient considérées comme « dures ». Cependant, cette classification, basée sur le potentiel addictif, la dépendance physique, les risques pour l’individu et la société, ainsi que les perspectives de rémission, est critiquée.

Notamment, l’alcool et le tabac, bien que satisfaisant à tous ces critères, n’étaient pas classés comme « drogues dures ».

Ainsi, la distinction entre drogues « dures » et « douces » est remise en question et considérée comme obsolète.

Psychotrope et Psychoactif : Origines et Significations

Le terme « psychotrope » tire son origine de « psukhē », un mot grec ancien signifiant âme ou esprit, et de « tropos », également du grec, qui se réfère à la direction. « Actif » désigne quelque chose produisant un effet, qu’il soit positif ou négatif.

Ainsi, littéralement, un psychotrope cible le cerveau, et un produit psychoactif agit sur le cerveau.

Dans l’usage commun, un psychotrope est compris comme un médicament ou une substance influençant le psychisme, le rendant par définition psychoactif.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, une substance psychoactive est définie comme une substance qui, lorsqu’elle est ingérée ou administrée, modifie les processus mentaux, incluant les fonctions cognitives et l’affect.

Conclusion

Bref, les psychotropes et les produits psychoactifs, ayant une longue histoire d’utilisation dans diverses cultures, influencent significativement le cerveau et le comportement humain.

Leur classification, évoluant avec l’apparition de nouvelles substances, soulève des questions complexes de dépendance, de réglementation et d’impact social.

Il est crucial de comprendre ces produits, non seulement pour aborder les défis de la santé publique et de la législation, mais aussi pour reconnaître leur potentiel thérapeutique et leur rôle dans notre société.

L’approche à l’égard de ces substances doit être éclairée, équilibrée et fondée sur des connaissances scientifiques approfondies.

Découvrez nos produits CBD zéro THC :

Sources :

New psychoactive substances: a review and updates

Drugs (psychoactive) » – The World Health Organization (WHO)

Psychedelic drugs: neurobiology and potential for treatment of …

Achetez maintenant le meilleur CBD que nous avons sélectionné pour vous sentir mieux et/ou pour offrir du bien être à vos proches :

Cet article est utile ? Notez le :
Partagez vos pensées

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}